PROLONGATION DE L’EXPOSITION JUSQU’AU 22 SEPTEMBRE 2019

PENSEZ À RESERVER À L’AVANCE – NOUS NE POURRONS PAS GARANTIR LA DISPONIBILITÉ AUX CAISSES SUR SITE POUR LE JOUR MÊME

Le premier tour de Toutânkhamon et son influence sur la culture

Actualités

Actualités

Le premier tour de Toutânkhamon et son influence sur la culture

Devenu une véritable icône populaire, Toutânkhamon n’a cependant atteint la célébrité que quelques 3200 ans après sa mort, a contrario d’autres figures pharaoniques telles que Ramsès II ou Cléopâtre, pour constituer un véritable phénomène culturel, que les Anglo-Saxons ont baptisé la « Tut-mania » (« Tut » étant le petit nom du souverain égyptien dans le monde anglo-saxon, abréviation de l’anglais « Tutankhamun »).

Il faut dire que tout était réuni pour susciter un véritable engouement pour le jeune roi égyptien : la découverte d’une tombe quasi inviolée, un formidable trésor funéraire, un pharaon jusque-là peu connu emporté dans la fleur de son âge et les rumeurs d’une malédiction.

Toutânkhamon connaît ainsi, dès 1922, une seconde renaissance, dépassant les habituelles manifestations égyptomaniaques, présente dans tous les domaines, que ce soient l’architecture, les arts mobiliers et décoratifs, la mode, la musique ou encore la publicité (des citrons aux confiseries au nougat, en passant par le savon Cléopatra). Cette « Toutânkhamon-manie » fait particulièrement rage dans les années folles, atteignant toutes les sphères de la société, à l’exemple du berger allemand du président américain Herbert Hoover affectueusement prénommé King Tut.

Les années 1970, époque où sont organisées plusieurs expositions itinérantes d’une partie du trousseau funéraire du roi, voient un regain du phénomène, jusque dans l’émission télévisée américaine Saturday Night Live où Steve Martin chante en direct son tube « King Tut » (1978). En effet Toutânkhamon et son masque funéraire en or, véritable signe graphique utilisé et détourné à de nombreuses reprises, sont abondamment convoqués dans la musique, en particulier dans les clips et lors de concerts (ainsi très récemment par la chanteuse Beyoncé).

Si ces références ont bien souvent peu de rapport avec le Toutânkhamon historique et son règne, elles témoignent de la manière dont l’Égypte antique est aujourd’hui perçue et illustrent surtout l’impact de la découverte de sa tombe dans la Vallée des Rois en novembre 1922, apportant un nouvel éclairage sur ce règne jusqu’alors quelque peu oublié.

 

Retour à l’ensemble des actualités

Ce site utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. En utilisant notre site Web, vous consentez à tous les cookies conformément à notre politique en matière de cookies.